Mammographie, dépistage du cancer du sein à Montévrain Torcy, Marne-la-Vallée

Dans le cadre du dépistage du cancer du sein (entre 50 et 74 ans), la mammographie est entièrement prise en charge par la structure ADC 77 à laquelle adhèrent tous nos médecins.

Seule l’échographie éventuellement pratiquée est à la charge de la patiente et sera remboursée intégralement par la Sécurité sociale.

Les convocations sont envoyées automatiquement aux femmes éligibles tous les deux ans.

Après avoir reçu un courrier d’invitation personnalisé, vous êtes conviée à vous rendre dans nos locaux : nos radiologues réalisent une mammographie ainsi qu’un examen clinique des seins.

Si nécessaire, les mammographies peuvent également être prescrites par votre médecin sur ordonnance en dehors de la campagne de dépistage pour les femmes âgées de moins de 50 ans ou plus de 74 ans.

Qu’est-ce qu’une mammographie ?

Elle consiste à prendre une radiographie très précise de la glande mammaire après compression du sein afin d’augmenter la précision.

Torse nu, vous êtes debout, face à l’appareil. Vos seins sont comprimés entre deux plaques : cette étape est nécessaire pour l’obtention de clichés de qualité et pour pouvoir les interpréter de la manière la plus fiable possible.

Les doses de rayons sont réduites au strict minimum.

L’examen dure environ 20 minutes et est suivi, ou non, par une échographie, suivant la densité des seins à la mammographie.

Interprétation et analyse de vos mammographies à Montévrain ou Torcy

Nos radiologues examinent vos clichés ; une double lecture de vos clichés est effectuée systématiquement par l’un de nos confrères.

En cas d’anomalie constatée, nous rédigeons immédiatement un bilan diagnostic, pour une éventuelle prise en charge très rapide de la patiente.

Il ne s’agit pas toujours de cancer, fort heureusement, mais des examens complémentaires comme des IRM, scanners, échographies voire biopsies seront parfois nécessaires pour préciser le diagnostic.

Réalisation de biopsies mammaires

Il s’agit de prélever un morceau de tissu sous anesthésie locale.

Lors de l’examen, il faut être en possession de tout votre dossier médical, de l’ordonnance et de la liste des traitements que vous suivez.

Une macrobiopsie et une microbiopsie se distinguent par la taille de l’aiguille utilisée.

Il existe des macrobiopsies sous stéréotaxie (avec guidage mammographique) ou des macrobiopsies échographiques.

Biopsies mammaires sous contrôle échographique

Vous êtes installée torse nu à plat dos sur le divan d’examen par la manipulatrice.

Ensuite, le point de ponction est repéré échographiquement et désinfecté, puis une anesthésie locale et légère est pratiquée par le radiologue.

Une petite incision est ensuite pratiquée à ce point d’entrée et l’appareil de prélèvement à usage unique est introduit avec son aiguille automatique.

Il fonctionne comme un pistolet : après positionnement, l’aiguille va au contact de la lésion.

Au total, la procédure dure environ 20 minutes.

Exemple de documents qui vous seront remis avant l’examen :

Biopsies mammaires sous contrôle stéréotaxique

Vous êtes également allongée torse nu sur une table mais à plat ventre.

Le sein passe par une ouverture arrondie de la table et pend vers le bas. Il est ensuite comprimé entre deux plaques et deux radiographies sont faites pour repérer la lésion. Des calculs sont effectués par ordinateur pour bien positionner l’aiguille à usage unique.

Après prélèvements multiples, on place un clip métallique en titane pour visualiser la zone de prélèvement sur les mammographies ultérieures.

Au total, la procédure dure une heure.

Exemple de documents qui vous seront remis avant l’examen :

Analyse des prélèvements et résultats

Les prélèvements sont ensuite transmis rapidement à un laboratoire d’anatomopathologie performant pour analyses.

Tout est mis en œuvre pour raccourcir au maximum les délais de diagnostic et de traitement.

Nous sommes en relation avec plusieurs centres de traitement du cancer du sein pour optimiser votre prise en charge.

Informations importantes

Il est préférable de ne pas être à jeun et de nous signaler si vous avez une allergie quelconque.

De même, il faut nous informer de toute prise de médicaments, surtout les antiagrégants plaquettaires.

Contre-indications :

  • anomalies de la coagulation du sang ;
  • allergies à la xylocaïne et au latex.

Un suivi de votre intervention sera effectué avec une consultation post-procédure.

Il est aussi conseillé de mettre de la glace sur la zone ponctionnée pour éviter un hématome.

L’aspirine est à proscrire dans les jours qui suivent.